Ateliers


Contrairement à l’approche généraliste des départements de claviers « anciens » ou « modernes », les Ateliers se consacrent à une activité ou à un projet précis sous la direction des meilleurs spécialistes. Ils sont naturellement réservés à des stagiaires bénéficiant d’une certaine expérience dans le domaine concerné.

 

En 2018, les Ateliers seront au nombre de deux :

 

I – « L’orgue Louis XV »

II – « Vêpres »

 

Les cours dispensés dans ces ateliers sont collectifs.

 

Aux activités des Ateliers se joignent celles communes à l’ensemble de l’Académie : chant sur le livre ou chœur grégorien instrumentistes, conférences, table ronde, excursion, concerts, etc.

 

I – « L’orgue Louis XV »

 

L’orgue sous le règne de Louis XV demeure entouré de mystère : si cette époque voit s’édifier de spectaculaires instruments aux admirables buffets rocaille, servis par des organistes de grande notoriété comme Dagincourt, Calvière, Daquin, Rameau ou Balbastre (mais aussi Marchand, Couperin, Clérambault qui vécurent fort avant dans le siècle), la musique n’en est connue que très partiellement car ces improvisateurs talentueux semblent avoir renoncé pour la plupart à écrire, ou réservèrent leur plume au clavecin, à la musique de chambre, à la cantate, voire, comme Rameau, à l’opéra.

 

L’atelier consistera donc à imaginer à quoi cette musique pouvait ressembler, en partant du répertoire conservé (Dandrieu, M. Corrette, petites pièces de Dagincourt, Livre de Noëls de d’Aquin), des œuvres écrites par les organistes en dehors de leur instrument, des témoignages de l’époque et enfin d’un document trop négligé de ce point de vue : la « table de registration » donnée par Dom Bédos dans son Art du facteur d’orgues, qui fournit de précieux descriptifs de pièces. Les stagiaires qui jouent le clavecin auront également l’occasion de travailler l’abondant répertoire de cette période (Fr.  Couperin, Rameau, Dandrieu, d’Agincourt, d’Aquin, etc.) qui, tout en développant des modes de jeu spécifiques, conserve quelques liens avec la musique d’orgue.

 

La transcription, l’improvisation, le partimento, la composition seront convoquées pour tenter de faire renaître un univers très différent de celui, bien connu celui-là, du XVIIe siècle, où l’effet, la virtuosité, les genres rustique et gracieux supplantent peu à peu le grand style louis-quatorzien.

 

Ce style sera balayé à son tour sous le règne de Louis XVI par le classicisme européen : la musique d’orgue de ce « second XVIIIe siècle » illustrée par Beauvarlet-Charpentier ou Lasceux fera l’objet d’un atelier lors d’une prochaine Académie.

 

Une bonne connaissance du style français des XVIIe et XVIIIe siècles et des compétences en improvisation sont nécessaires.

 

Il serait souhaitable que les stagiaires réalisent ou au moins amorcent un travail de transcription avant le stage, à déterminer avec Vincent Genvrin lors de la prise de contact préalable à l’inscription.

 

Les stagiaires auront à leur disposition l’orgue Parizot de l’église Saint-Rémy ainsi que des clavecins.

 

Une restitution publique aura lieu le samedi 15 juillet à 17h en l’église Saint-Rémy (œuvres, transcriptions et improvisations à l’orgue, Magnificat alterné avec le plain-chant), puis au temple (clavecin).

 

Nombre de stagiaires : 3 organistes éventuellement clavecinistes

 

Professeurs :

Vincent Genvrin, professeur d’orgue au CRD du Pays Dieppois, organiste titulaire des églises Saint-Nicolas de Champs et Saint-Thomas-d’Aquin à Paris

Nicolas Bucher, organiste, directeur du Centre de musique baroque de Versailles

Thomas Yvrard, professeur de clavecin au CRR de Douai et d’improvisation au CRR de Boulogne-Billancourt

Olivier Salandini, professeur de clavecin au CRR de Limoges, organiste titulaire de la cathédrale de Bourges

Jean-Yves Haymoz, professeur à la Haute École de Genève et ancien professeur au CNSMD de Lyon

 

Cours spécifiques de l’atelier :

L’emploi du temps sera conçu « à la carte » en fonction des souhaits et des possibilités des participants à l’atelier, lesquels seront précisés lors d’un entretien préalable avec Vincent Genvrin.

Les autres activités sont communes à tous les stagiaires (chant sur le livre ou chœur grégorien instrumentistes, conférences, table ronde, excursion, concerts, etc.).

 

Les informations données sont susceptibles de modifications.

 

II – « Vêpres »

 

Après s’être consacrée plusieurs années au plain-chant dit baroque, l’Académie a abordé l’an dernier le chant grégorien tel qu’il est interprété depuis les réformes des bénédictins de Solesmes à la fin du XIXe siècle. Un second volet de cette recherche est proposé en 2018, avec pour thème l’office de vêpres. Les psaumes en constituent la plus grande partie, complétés par une hymne et le Magnificat. C’est dire que la psalmodie sera au centre de cet atelier, avec une mise en pratique quotidienne sous la forme d'Evensong à la manière des maîtrises anglicanes.

 

Les organistes ne seront pas en reste puisque, outre l’accompagnement, une tradition typiquement française consiste à improviser des versets tout au long de l’office. Cet art de la petite forme a été longtemps une sorte de laboratoire de la musique d’orgue, notamment pour ce qui concerne les timbres, et une dure école de concision dans un domaine où l’on est plutôt enclin à la prolixité… Les versets seront envisagés selon les différents styles du XXe siècle (Dupré, Tournemire, Messiaen, Cochereau, etc.). Le répertoire écrit de la même époque sera également abordé, principalement celui inspiré du chant grégorien.

 

Le chœur grégorien mixte est ouvert à toute personne intéressée, une connaissance minimum de la notation et une expérience de pratique chorale étant indispensables.

 

Pour ce qui concerne les organistes, des compétences en improvisation sont nécessaires. En revanche, pour l’accompagnement du grégorien et étant donné que cette pratique est peu répandue, les débutants sont acceptés. Ils auront à leur disposition le grand orgue néoclassique Victor Gonzalez de l’église Saint-Jacques ainsi que l’orgue d’accompagnement récemment rénové par DLFO.

 

Une restitution publique aura lieu le dimanche 16 juillet à 17h en l’église Saint-Jacques, avec pour programme les pièces musicales d’un office de vêpres solennelles.

 

Nombre de stagiaires : Chorale grégorienne : sans limitation / 3 organistes

 

Professeurs :

Christiane Haymoz, chef de chœur

Jean-Yves Haymoz, professeur à la Haute École de Genève et ancien professeur au CNSMD de Lyon

Thomas Ospital, professeur d’harmonie au clavier au CNSMD de Paris, organiste titulaire de l’église Saint-Eustache à Paris

Yoann Tardivel, professeur à Arts2 (Mons), producteur à Musiq3 (Bruxelles)

 

Cours spécifiques de l’atelier :

 

Chœur grégorien 

-          Travail a capella et avec accompagnement d’orgue (Christiane Haymoz) : 6h + 2h

 

Organistes

-          Cours d’improvisation (Thomas Ospital) : 3h30

-          Cours d’interprétation (Yoann Tardivel) : 3h30

-          Cours d’accompagnement (Jean-Yves Haymoz) : 2h + 2h avec le chœur

 

Pour tous

-          Formation théorique sur le chant grégorien (Jean-Yves Haymoz) : 3h

-          « Evensong » (5 x 30’)

-          Répétition générale du concert

 

Les autres activités sont communes à tous les stagiaires (chant sur le livre, conférences, table ronde, excursion, concerts, etc.).

 

Les informations données sont susceptibles de modifications.